6.11.15

Montée de lait AKA coup de gueule (mais gentil hein...)



Cher médecin de famille que j’aime tant ...

              Nous faisons partis de ces chanceux ici au Québec pour t’avoir eu au bout de deux ans et demi d’attente. On devrait même pas râler «maudits français» que nous sommes de ce temps d’attente si court…Et on ne devrait pas non plus râler de ne pas pouvoir te voir quand on est malades parce que tu as trop de patients...

             Mais…Vraiment tu es super compétente (oui on a eu la version féminine), tu traites notre famille de dingos sans problème, mais… ce jour-là lors du contrôle des 9 mois de monsieur le roi je ne t’ai pas aimé…Non vraiment pas… tout ça parce sa chère tête blonde refuse de grossir de quelques millimètres alors que tu l’as mesuré il y a 1 mois et demi… On aurait pu en rester là. Tu aurais pu me dire qu’avec ses avancées, à la fois motrices et langagières, il n’y a avait rien d’inquiétant…Ou tu aurais même pu tout simplement ne rien dire, noter tes petits chiffres de croissance, continuer de sourire et de me demander des nouvelles des autres, et la visite se serait finie aussi vite que cela… Mais non…Il a fallu que tu me sortes toutes ces affaires de percentiles… Non mais franchement… Le truc qui fait flipper un max les parents ! N’avez-vous jamais entendu ces conversations ubuesques entre mamans:

Il est au combien percentile ton fils ?
80% et toi ?
50%
Ah… c’est pas grave ça va venir…
Etc., etc., etc…  

              Alors voilà cher médecin de famille, s’il te plait, ne me dit pas à la fin de la visite : en janvier s’il n’a pas grossi de la tête il va falloir faire des examens poussés, mais dit moi juste : on se revoit en janvier, d’ici là profitez de la fin de votre congé… Non ?
Allez sans rancune on se reverra bien en janvier, on n’a pas franchement envie de repasser par la case recherche de médecin de famille compétent. Reste compétente et professionnelle comme tu peux l’être et on oubliera cet écart ! 

PS : Ça marche aussi avec tes interrogations du genre : Il devrait faire ses nuits à son âge …

Merci Marie d'avoir su rendre en photo son caractère malicieux...

3 commentaires:

Marie a dit…

C'est le problème ici, les médecins se protègent en étant alarmistes. C'est comme ça que je suis repartie de la clinique de l’œil avec une "possibilité de tumeur ou de début de sclérose en plaques", des examens sans fin à l'hôpital pendant plusieurs mois... et au final c'est certainement juste une malformation de l’œil que j'ai depuis la naissance! Faut juste réussir à prendre du recul avec ce que les médecins disent... plus facile à dire qu'à faire!

M.C.O a dit…

C'est vrai qu'ils se protègent en te parlant tout de suite du pire...mais mon médecin est belge,et je me disais qu'entre européen on pouvait avoir un autre discours ;) (on n'est jamais content ;) )

Geisha Line a dit…

France ou Canada, je vois qu'ils sont tous les mêmes alors !
Nous, on connaît bien tout ça ! L'aînée a été retenue en otage à l'hôpital pendant une semaine parce qu'au bout de trois semaines de vie elle avait eu le toupet de ne toujours pas reprendre son poids de naissance (ô joie des prises de sang à gogo, de la fibroscopie, des échographies sur un nouveau né !). La cadette a eu le droit à une radio de la tête à quelques mois juste parce qu'elle avait la tête plus plate que ronde.
Bref, faut savoir prendre du recul !
Gros bisous à notre grand Ulysse qu'on a hâte de rencontrer enfin !