4.2.16

Un an...



À toi mon tout petit…

Tu as maintenant un an et comme le dit fièrement ta sœur, « on a maintenant un chiffre facile à dire pour ton âge »!
Il s’en est passé des choses depuis ta venue au monde à 21h29 le 4 février 2015…
Tout d’abord il faudra un jour que tu nous dises comment tu as réussi à tenir avec aussi peu de liquide amniotique…Un verre d’eau...Voilà ce qu’il te restait…C’est pour ça qu’on a dû te bousculer un peu, malgré le fait que je voulais te garder encore un peu pour moi. On a travaillé comme des chefs avec ton papa. Et grâce à ça, je peux dire que j’ai eu l’accouchement que je voulais depuis la naissance un peu catastrophique de ta sœur…

En un an, tu as eu le temps de grandir, de nous faire des sourires de charmeur, d’apprendre à marcher, un peu…De rendre ta sœur jalouse et complètement folle de toi. Ultra protectrice avec toi, tu es complètement gaga quand tu la vois. 

Tu as eu le temps de nous faire goûter aux joies des coliques, au co-dodo, aux poussées dentaires dès tes 6 mois…D’ailleurs, je viens de voir que tu as maintenant 8 dents. Encore une fois Océane m’a dit très sérieusement qu’il était temps que je te donne plus à manger, vu que tu lui voles sa nourriture…
Tu es malicieux, tu nous fous le bordel et tu sembles tellement heureux de toucher à tout que je n’insiste pas vraiment et je préfère passer derrière toi. Vois-tu je te donne déjà de mauvaises habitudes!

En un an, tu m’as ouvert également d’autres horizons pédagogiques que nous développons pour le moment avec ta sœur. Certes, depuis qu’elle est née je pensais beaucoup aux pédagogies alternatives comme Montessori par exemple…Mais nous n’avons finalement jamais franchi le pas…Jusqu’à cette année et son entrée dans cette nouvelle école. J’espère que tu as apprécié les moments que nous avons passé ensemble et tous ces enfants qui te tournaient autour. En voyant tes petites jambes trépigner sur le chemin de l’école je savais que toi aussi tu étais pressé de VOIR et de DÉCOUVRIR. Tu as même hérité d’un surnom là-bas, le même pour ta sœur évidemment histoire de ne pas faire de jaloux. Là-bas, tu es donc devenu Chewie… Nous verrons où toutes ses expérimentations nous mènerons. Mais on vous fait confiance à toi et ta sœur pour en profiter au maximum…

Et puis en un an il y a eu beaucoup de tendresse mais aussi quelques frayeurs… Rappelle-toi tu es quand même tombé dans les escaliers et heureusement c’est la poussette qui t’as sauvé…Je n’en menais pas large à l’Urgence… Mais comme tu te marrais et voulais explorer tout, les médecins m’ont simplement dit de prendre une carte d’abonnée car apparemment c’est ce qui se passe avec les petits garçons…Des casse-cou! Effectivement quelques jours plus tard, ton papa te rattrapait dans d’autres escaliers…  On a donc commencé à bloquer des portes, t’interdire des endroits. Tu n’as pas aimé, toi qui t’étais développé librement depuis 8 mois…

Évidemment durant cette année de progression il y a eu l’étape bouffe. Je ne m’attendais pas à ce que tu me fasses tourner en bourrique…J’aurais dû suivre mon instinct et te laisser faire seul depuis le début. Par mon entêtement, j’ai pensé que tu boudais ma nourriture, et qu’il fallait que je t’achète des purées industrielles… Mais j’avais tort encore une fois, tu ne voulais que manger comme nous, tout simplement.

Cette année est passée si vite, que même ta sœur n’en reviens pas. Je pense que grâce à toi, elle commence elle aussi, à se rendre compte du temps qui file. Profites-en encore un peu, laisse toi portez par les flots de la vie mon tout petit!

Quand je fais mon bilan, je me dis qu’à force de tout remettre en question, d’adapter mon comportement et de changer ma façon de faire, je vais finir par me transformer en maman caméléon.
Une maman imparfaite tu t’en rendras compte bien assez tôt mais très fière et remplie de bonheur de voir ses enfants grandir.
Joyeux anniversaire petit garçon!


2 commentaires:

Carnet Réunionnaise a dit…

Quel beau texte! Bonne fête Ulysse :-)

Anonyme a dit…

Il est trop beau mon neveu !
Julie