5.4.16

Pourquoi aller au Salon Maternité Paternité Enfants?



Je vous l’annonçais sur notre page Facebook, nous avons été conviés à venir découvrir et parler du Salon Maternité Paternité Enfants qui débute ce jeudi et se fini dimanche à Montréal.
L'année dernière, j'ai découvert ce salon lorsqu’Ulysse avait 2 mois. J'étais familière avec le concept puisque lorsqu'Océane est née j'ai dû faire 2 ou 3 salons avant la fin de sa première année. J'aime ce principe où beaucoup de choses dont on a besoin sont réunies au même endroit. 

À vrai dire j'aurais aimé connaître ce salon beaucoup plus tôt car lorsque nous sommes arrivés au Québec, entre les paperasses administratives, les emplois à chercher, les appartements et les garderies à visiter...on a oublié plein de petites choses du quotidien qui nous paraissaient évidentes. Un exemple? Le nom des médicaments pour enfants. Quand il a fallu administrer pour la première fois un médicament pour la fièvre qui n'était pas du tout celui auquel elle avait était habituée en France, je me suis sentie très méfiante. Aussi bête que ça! Pour avoir déjà été au Salon l'année dernière je sais que j'ai pu trouver des conseils, des informations typiques du pays dans lequel je vis. J’ai beaucoup apprécié le fait de découvrir des marques québécoises que je ne connaissais pas.

En attendant, de vous faire part de mes coups de cœur pour l’édition 2016, permettez-moi de vous rendre compte de l’interview de Madame Benoit, la personne grâce à laquelle le Salon Maternité Paternité Enfants est né. Je lui ai notamment demandé comment le Salon, depuis quand même 24 ans à Montréal(!), a su se développer autour des grands mouvements d'immigration familiale que le Québec connait encore aujourd'hui.
Selon elle, le Salon accueille depuis 24 ans des familles provenant de l’immigration... Le Québec s’est bâti avec la richesse et l’apport des communautés culturelles, notamment les Italiens, les Portugais, les Haïtiens, les Grecs et les Asiatiques qui depuis un très grand nombre d’années fréquentent assidûment le Salon. Depuis une dizaine d'années, ils comptent désormais une plus grande clientèle provenant des communautés arabe et hispanique. Et comme je le disais, c'est dans ce Salon qu'ils peuvent avoir accès aux principales ressources offertes par les professionnels du milieu de la petite enfance. Parmi les exposants présents depuis le tout début on compte les gouvernements du Québec et du Canada. Ils assurent ainsi une qualité de réponse aux questions soulevées par les parents en termes d’infrastructures, de droits et de privilèges pour la famille.

Je lui ai également demandés quels conseils elle souhaiterait donner aux nouvelles familles immigrantes. Ses conseils m'ont paru tout à fait sensés. Et comme on ne le répète jamais assez aux futurs immigrants, voilà les points importants selon elle, à retenir:
  • Apprendre les deux langues officielles... Et moi j'ajouterais, encore plus si vous venez au Québec où il est plus dur de décrocher un bon emploi sans ces deux langues.
  • Se rapprocher des activités communautaires, aller à des rencontres de discussions, etc. C'est fou comme nous nous sommes facilités la vie grâce aux nombreux organismes présents à Montréal! Immigrants en région même combat, il y en a peut-être moins mais ils existent!

  • Prendre le temps avec ses enfants de découvrir la culture, la ville et le pays. 

  • Soutenir nos enfants dans leur développement afin qu'ils puissent s'intégrer et devenir des piliers de la société québécoise. Ce point nous le découvrons grâce à l'école. De notre côté, nous avons fait le choix d’offrir à nos enfants le meilleur des deux cultures : la française et la québécoise afin qu’ils puissent s’intégrer en tant que piliers au sein de leur société d’accueil. 
Voilà, ceci est notre première invitation officielle dans un Salon, et je trouvais que celui-ci était pertinent pour toutes les raisons que je vous ai ci-dessus citées. Je vous ferais prochainement un article avec mes coups de cœur. C’est promis!

 

Aucun commentaire: