20.9.17

Une semaine dans le Bas-St-Laurent



Après vous avoir parlé de Turo il y a quelques temps, me voilà prête à vous raconter nos vacances. Rendez-vous compte, les premières que nous prenons à 4!

Bon, plus sérieusement et budget oblige (Allo le voyage à la Réunion!), nous avons décidé de nous concentrer sur une région du Québec, et tant qu’à y être, une que nous ne connaissions pas du tout. Direction donc le bas St-Laurent où nous avions loué ce chalet, très typique car la maison est centenaire et propose le minimum requis. On a vraiment pris le temps de déconnecter, de visiter et de faire des siestes. Océane a retrouvé là-bas une copine de sa première école, et elle a découvert la liberté de sortir de la maison seule pour rejoindre son amie, de développer tout simplement son indépendance. Évidemment, depuis notre retour, elle n’arrête pas de me demander quand est-ce qu’elle pourra aller seule à l’école…

Nous avons donc passé une semaine face au lac, face au fleuve, dans le bois. Quand on vous dit que l’on a décroché!

Je vous recommande vraiment la région et ce chalet à St-Juste-du-Lac. N’attendez surtout pas le luxe et le gros confort, mais visez plutôt la simplicité et la détente.
J'avoue, j'ai craqué sur la déco ;)


J’avais de gros doutes sur la route des vacances car nous sommes partis sous des trombes d’eau qui ont ralenti notre conduite (enfin MA conduite, car petit mari ne conduit pas sous les trombes d’eau). En gros, pour un voyage sensé durer 5h40, il a duré 2h de plus. Heureusement que nous avions fait des courses pour la semaine avant (parce que les épiceries les plus proches sont quand même loin, on a été prévoyants pour une fois ;) ), car à 21h je n’avais pas le goût de me lancer dans un souper compliqué!

En dehors de cette arrivée mouillée, le reste du séjour a été parfait au niveau temps, et la seule journée nuageuse et pluvieuse de cette semaine nous a permis de nous faire une journée relaxe!

Autour du Lac Témiscouata, près de Rimouski ou de Rivière du Loup, nous avons découvert pleins de bonnes adresses que je vous partagerais dans un prochain article. En attendant, je vous laisse avec nos photos, nous en avons pris plein les yeux!








14.9.17

Nouvelles de rentrée

Septembre est déjà bien entamé que je me demande comment je vais survivre jusqu’à Noël. Est-ce que certaines rentrées vous font cet effet?


Océane a ainsi commencé sa 4èmeannée dans une troisième école… Ouf! Je la trouve courageuse, et en même temps, au même âge, j’entamais moi aussi ma troisième école primaire. Et je sais que l’on survit très bien à ces changements. Mais passer de l’alternatif au classique c’est quand même quelque chose, et le travail à la maison est clairement touché. Il faut dire que nous avons déjà beaucoup de mal à lui faire comprendre et intégrer une routine aussi simple que la douche, la boite à lunch et le souper. Cherchez pas, nous avons essayé beaucoup (beaucoup!) de techniques, toutes plus différentes les unes que les autres. Je suis en passe de tester celle-ci.
C’est une travailleuse sociale que nous voyions pour Océane qui nous a suggéré cela. J’avoue être à bout donc on verra bien! Si ça marche promis je vous en parlerais!

En attendant, il faut aussi que je trouve le temps de me lancer dans cette lecture:
Ulysse a débuté dans son nouveau groupe, il grandi, a une réserve d’énergie incroyable, même après 9h de garderie. Il est intense et en même temps très demandant en terme d’activités. Bref, on ne s’ennuie pas vraiment à la maison. La dernière qu’il nous ait faite : casser le dessus des toilettes…voilà!
J’ai également  hérité apparemment d’un enfant mordeur, ayant déjà eu deux remarques à ce sujet à la garderie…dont la première fois très violente apparemment! Au secours! Bon, je sais que c’est de son âge…mais ça reste très gênant pour moi je trouve. Je sais juste qu'avec le temps tout ça se calmera...En attendant on explique encore et encore...
Faut dire qu'avec une tête pareil je n'arrive pas à me fâcher longtemps!
Au boulot aussi c’est la rentrée, et je crois qu’elle est en train de m’achever tranquillement…la preuve je n’arrive plus à écrire quoi que ce soit ici!
Mais! Une de mes cousines vient de s'installer à Montréal pour poursuivre ses études, et c'est une super nouvelle. On profite pour lui faire un peu découvrir la ville, on essaye surtout de ne pas l'effrayer avec la vie de famille...Mais je crois que c'est mal parti! #sorry

Vivement le mois d’octobre! J’en connais une aussi qui l’attends avec impatience! Océane ne parle plus que d’Halloween!!! Hier, elle voulait déjà décorer la maison! En attendant j'ai surtout un vieux sac de bonbons à jeter...histoire de faire de la place aux nouveaux...Quand je pense que cette année ce sera deux fois plus avec Ulysse...je panique un peu. Va falloir que je trouve de meilleurs stratégies pour les cacher durant l'année :)  
Voilà mes problèmes existentiels du moment, il y a pire non?

24.8.17

Océane's family a testé Turo



Je voulais vous faire un retour sur notre expérience avec Turo. Si vous ne connaissez pas encore cette compagnie, elle est présentée comme étant le airbnb de la voiture. 

Pour notre semaine passée dans le bas St Laurent, j’avais demandé à droite et à gauche les bons plans voiture quand quelqu’un a parlé de Turo. Ne connaissant pas du tout et pensant avoir affaire à une nouvelle agence de location je suis allée voir leur site.


Nous avions besoin d’une semaine de location, avant de me lancer dans l’inscription pour avoir un profil, j’ai lu quelques articles qui dataient un peu, mais j’avais besoin de me rassurer et de convaincre l’homme de la pertinence de cette expérience.
Cela fait maintenant plus de 2 ans que notre carte de crédit ne nous couvre plus pour les locations de voiture. Comme elle a d’autres avantages, je n’ai jamais pensé à en changer, et nous nous sommes mis à Communauto par la force des choses.

Turo possède leur propre service assurances qui couvre le particulier propriétaire et le particulier loueur. Le prix est basé sur un pourcentage en fonction du montant de votre réservation. Une fois l’inscription lancée assez simplement et la vérification de vos antécédents (dossier SAAQ par exemple), on se met à chercher la voiture qui nous semble la mieux pour le séjour. Je suis tombée sur une offre d’une voiture tout terrain (nous allions en forêt, je trouvais ça mieux et plus confortable) qui me semblait très bien. Après vérification auprès du propriétaire, nos dates lui allaient et il se proposait même de venir nous porter la voiture à domicile. Sachant qu’il venait de Longueuil, c’était bien pratique.
Le jour de la réception, déception, la voiture a un problème de frein. Le propriétaire venait de s’en rendre compte et me propose une autre voiture qu’il pourrait me fournir le soir même. Le problème est que j’avais prévu de faire mes courses le même jour, histoire de partir le matin très tôt, afin de profiter de notre journée (6 heures de route à faire quand même!). Lorsque le propriétaire est revenu, nous avons donc hérité d’une voiture plus classique soi-disant en meilleur état, mais un peu moins pratique pour les routes de campagnes. 

Idée de voiture
On ne pouvait de toute façon plus reculer. Et j'ai du faire les courses le lendemain sur la route des vacances (ô joie!).

Globalement, tout s’est bien passé durant le séjour.
Les deux seuls points négatifs que j’ai rencontrés sont ceux-là :

  • La voiture consommait une quantité industrielle d’essence (presque 200$ d'essence en une semaine, c'est trop!)

  • Le pot d’échappement s’est brisé alors que nous roulions dans un parc. Heureusement, nous sommes tombés sur un bon garagiste qui a simplement constaté que la rouille avait eu raison de cette pièce et nous a conseillé de laisser le propriétaire se charger de la grosse réparation en nous consolidant le tout pour le reste de nos vacances. En effet, le locataire n’est pas tenu responsable de l’usure de la voiture, et c’est au propriétaire de s’occuper de son véhicule.

Celui-ci n’a d’ailleurs rien dit lors de la restitution de la voiture.
Pour conclure, la formule ne nous a pas convaincus pour de longs trajets, mais elle nous semble intéressante pour des fins de semaine autour de Montréal. Elle reste plus économique également lorsque l’on ne possède pas d’assurances avec sa carte bancaire.

Précisions: Cet article n'est absolument pas commandité. Nous parlons de notre expérience personnelle, nous n'avons jamais reçu d'argent de Turo.

18.8.17

Lecture du soir...espoir?



Il dort mal. C’est un fait. Depuis quand? Je ne sais plus.

Est-ce que je suis épuisée? Oui pas mal, mais il n’y est pas pour tout non plus. Quant à elle, elle non plus n’a jamais été une super bonne dormeuse. L’un et l’autre ont de différentes difficultés, différents rythmes, et il va, hélas, falloir casser tout ça bientôt…Rentrée oblige.

Parfois, à bout, on tente des trucs…Les livres que je vais vous montrer n’ont servis à rien, mais nous avons enfin stoppé le calvaire de nous allonger au sol de la chambre de monsieur pour faire semblant de dormir avec lui… Enfin si vous ne connaissez pas le truc, laissez-moi vous dire qu’on s’endort souvent avant lui. Il faut donc que l’autre adulte qui n’a pas sombré de sommeil dans le canapé, vienne nous tirer de là pour que l’on puisse enfin avoir une conversation entre adultes. Oui, je sais bien que ça passera… Mais ça reste dur !
Autant le soir est compliqué, autant le matin est impossible! Pas plus tard que ce matin je les ai retrouvés dans le même lit collés-serrés…Passez l’attitude mignonne qui me passe par la tête, la voix du petit me rappelle à l’ordre : Moi je dors avec Océane. Point final. Dis comme ça, ça fouette un peu le matin où je dois les secouer pour qu’ils daignent se lever. Et les je vous avais bien dis que demain ça serait dur, ni changent rien.
Alors on se détend en lisant. 

Je vais commencer par le plus niais de tous, T’Choupi, dont le père lui-même fini par s’endormir avec son fils. No comment! 
Vilain T'choupi qui refuse de dormir!

L’histoire de Pas Dodo a au moins, le mérite d’être drôle. Et puis on est assez fan de Simon le lapin de Stéphanie Blake depuis qu’Océane a 3 ans environ.
Gaspard a perdu son doudou, quel calvaire!

Quant au dernier livre, j’avoue ma faiblesse de penser que cela aurait pu fonctionner…mais non…Soit Ulysse est trop petit, soit le livre est mauvais ;) Je ne veux pas être aussi radicale, mais malgré tout, depuis sa sortie, ce livre a du succès. Bon pas chez nous! Déjà pour qu’Ulysse accepte d’aller dans son lit pour écouter l’histoire c’était quelque chose. Ensuite qu’il ne puisse rien regarder comme images…On oublie ça! Peut-être que ça fonctionnera plus tard… (Beaucoup plus tard!).

Ici les références

Il reste que le meilleur moyen d’endormir et de calmer un enfant c’est la relaxation, les petites chansons douces…et les bisous câlins.
Bonne fin de semaine les gens!

2.8.17

Survivre aux vacances :) #1 La Ronde



Comment survivre une journée à la Ronde, 2 adultes et 4 enfants (de 2.5 ans à 9 ans)?

Suivez le guide! Bon, peut-être qu’avant ça, tu te demandes pourquoi je me suis aventurée là-bas… En fait (mais ça je ne le savais pas avant) nous avons fait un échange avec des copains : 2 semaines de hamster chez nous, nous ont permis de gagner une journée offerte à la Ronde. Ne court pas sur leur page Facebook, ça ne vient pas de chez eux le deal 😉.
Voilà le coupable :

Ne te fie pas à son air innocent!!!
 Bon allez, sans rire, moi j’aime les manèges…l’Homme carrément moins, je me suis donc dévouée pour y emmener Océane…et son frère soyons fou! Tout ça avec une entorse de deux semaines, mais chuuut mon ostéopathe m’a dit que je devais marcher pour guérir…Donc, j’ai suivi ses recommandations. Selon la copine qui m’a accompagnée, nous aurions effectué environ 13 000 pas en 6 heures sur place… Ouf! 

Bon mais revenons à nos moutons, la survie dans un parc d’attraction :

Premier point : Se rendre à l’accueil après être passé par les portiques de sécurité (psst j’ai fait passer des fruits sans problèmes, merci!) pour identifier les enfants…Rien ne les y oblige, nous avons eu notre rebelle, mais cela te permettra de voir tes enfants avec un bracelet où ton numéro de téléphone sera inscrit, et de déterminer quels types de manèges ils pourront faire seuls ou accompagnés.
Une fois passé cette étape, on les laisse choisir les premières attractions.


Notre souci principal durant toute cette journée aura été de combler tout le monde (en dessous de 10 ans on s’entend), sans que cela vire au cauchemar ou aux plaintes.
Je te spoile tout de suite, nous n’y sommes pas totalement parvenus, mais on a connu pire!

Deuxième point : Une fois les choix faits, nous avons opter pour des tours avec les enfants répartis par groupe taille/âge ou intérêts. Un groupe avec un adulte faisait un ou 2 manèges, le temps que l’autre groupe fasse lui aussi un ou … non en fait un seul manège, vu l’attente.
En parlant de ça, nous sommes arrivés pour le début du parc et les attractions dites à sensations avaient déjà 30 min d’attente…Une heure après le temps avait pratiquement doublé. Mais il faisait beau, et on sait tous que c’est la meilleure des saisons pour attendre.


Troisième point : N’oublie pas les casquettes, crème solaire et rechange pour les jeux d’eau, c’est toujours mieux! Et puis ça te permettra de les faire patienter entre toutes ces files d’attente!

Quatrième point : La Ronde, comme dans tous les parcs d’attractions, est une source de tentation suprême pour les gamins. Entre la bouffe, les jeux payants et les boutiques, tu peux rapidement avoir des palpitations à force d’interdire tout. L’astuce? Se choisir un copain allergique à tout… Bon je rigole à moitié, ma copine m’ayant bien fait comprendre que ce n’était pas parce que son fils ne pouvait pratiquement rien mangé, que les miens devaient faire pareil…Il n’empêche que cela apporte de très bons arguments, et j’ai trouvé qu’on s’en était pas si mal sortis… Cela ne t’empêchera pas de manger de la nourriture très limite…mais tu réduiras tes dépenses ! 

Mon cinquième point vient de ma copine (encore!) : Se fixer une heure de fin. Parce qu’en fait avec les jeunes enfants c’est juste dingue d’y rester plus de 6-7 heures. Parce que même s’ils ne s’en rendent plus compte, une fois arrivés à la voiture ou dans l’autobus, tout le monde dort ou reste amorphe…
Ça se voit là qu'il est crevé? non?
Voilà, tu auras compris qu’au travers de ce texte un brin moqueur, se cache une belle journée. Nous n’avons certes pas échappé aux protestations des plus grands, mais une chose est sure, les plus petits ont rattrapé le coup!