23.1.17

Les voyages forment la jeunesse...à ce qu'il paraît!



Voyager seule avec 2 enfants dont un de moins de 2 ans… Done!

Voilà ce que je vais pouvoir donc dire la prochaine fois pour briller en société #joke! 

Nous revoilà sur le blog, après plus d’un mois d’absence. Si vous nous suivez sur notre page Facebook, vous savez que nous avons fait un beau (et long) voyage à l’île de la Réunion. Avant de vous inonder de post sur nos expériences sur place, je vais revenir sur mon expérience en avion épique!

Juste histoire de vous situer notre petit bout de caillou

Voilà quelques infos à retenir :

Montréal Saint-Denis de la Réunion : 14673 km
Nombre d’heure de décalage : 9 heures (8 hrs en été)
Compagnie qui propose des vols « directs » en hiver depuis Montréal : 1 seule, Air France. Si vous souhaitez faire un saut à Paris de plus de 7h, libre à vous de choisir plusieurs compagnies. Cependant le prix va incroyablement augmenter, d’où mon choix de rester avec Air France.
Nombre de valises pour 30 jours : 2 (dont l’une remplie de cadeaux)
Nombre de bagages à main : 3 + mon sac à dos
Nombre d’avion prix pour faire l’aller-retour : 5 mais nous aurions dû en prendre 6
Nombre de fois où j’ai angoissé avant de prendre ces avions : incalculable…

J’ai donc fait le choix, économique, de partir avant les deux ans du monstre petit ange, car vous devez bien vous en doutez, cette distance à un certain coût. Mais pour un mois, cela valait quand même la peine, sachant que j’ai pris les derniers billets à prix « raisonnable » (fin octobre) et que le lendemain, ceux-ci avait déjà pris entre 100 et 300 dollars chaque. 

Comme notre voyage aller était composé de 2 escales (une à Paris de 7h et une autre à l’île Maurice de 4h), je me suis dit qu’Ulysse ne tiendrait jamais dans sa poussette autant de temps et je me voyais franchement pas courir après les enfants avec les bagages à main, puisque je devais récupérer mes valises seulement à l’arrivée. J’ai donc fait un achat que je ne pensais jamais faire, et dont je refusais même le principe : Le sac à dos harnais /laisse

Le sac à dos qui fait aussi boite à lunch! Trouvé sur le site d'Amazon.ca
Laisse-moi te dire que c’est le meilleur achat que j’ai pu faire car en arrivant à l’aéroport, on m’a fait comprendre que ma poussette partait en même temps que mes bagages et je ne la reverrais que dans 2 jours… Gloups! À ce moment-là, j’ai béni mon porte-bébé et ce fameux sac qui m’a juste sauvé de plusieurs crises de panique/nerf.

Nous sommes donc prêts à embarquer, Ulysse ne pige rien, sa sœur est surexcitée et l’entraîne dans son énervement… En trouvant nos places dans l’avion, je me suis rendue compte de ma première erreur : J’aurais dû modifier mes places la veille comme me le proposait Air France pour la modique somme de 46$, afin d’être plus en avant, sans personne devant nous et surtout pouvoir profiter du couloir.

Résultat, Océane a été ravie d’avoir le hublot, j’ai dû m’excuser d’avance auprès de notre voisin qui était coté allée, de sa future nuit de m****, et je me suis glissée en transpirant à grosses gouttes. En passant, voyant l’avion plein, j’avais eu le droit à une gentille remarque de l’hôtesse au sujet de mes bagages à main qui prenaient trop de place, qui était trop nombreux, blablabla… 

Un fois installé je me suis rappelée que ce vol ne durerait « que » 7hrs et qu’il valait mieux que je reste zen pour les enfants. 

Les trucs que j’ai utilisés lors de mes vols dès le départ : relever l’accoudoir = plus de place et allumer les écrans et laisser Ulysse toucher et voir des dessins animés sans sons, juste histoire de l’occuper un peu… Car pour les occuper j’avais tout prévu (d’où mes nombreux bagages à main), nouveaux jeux, livres, musique, bouffe, bouffe et encore de la bouffe. Le truc c’est qu’un avion reste étroit et que lorsqu’on a tout rangé, sauf son propre sac, dans les rangements au-dessus des fauteuils… On n’a plus du tout envie de se relever toutes les 10 min pour amuser la galerie. 

Ma deuxième erreur a été de prévoir trop de jeux … Je ne regrette pas du tout la nourriture par contre car Air France n’a pas pu nous servir de petit déjeuner à l’aller compte tenu des turbulences, et que tout le monde sait que les enfants affamés et fatigués ne font pas un bon cocktail pour ce genre de trajet! 

Allez, je vous retrouve demain pour la suite, sinon vous risquez de trouver cela indigeste!