27.2.17

Allons bruncher à la maison!



Connaissez-vous les dimanches pyjama? Ceux pour lesquels on ne veut surtout pas lever le doigt pour les tâches ménagères, sortir ou encore cuisiner…Même au petit déjeuner? Personnellement, c’est l’hiver ici qui me rend souvent comme ça, mais je me force à sortir, à pousser les enfants à s’habiller, je me dis que j’ai intérêt à faire des plats pour la semaine sinon je vais encore pester tous les soirs pour savoir ce qu’on pourrait manger.

Tout pour rendre la fin de semaine aussi fatigante que la semaine. 

Alors dimanche dernier je me suis souvenu de Mathieu, qui livrait des brunchs à domicile. Je l’avais croisé avec Océane lors d’un lancement d’une chouette infolettre montréalaise Secret Mtl. Il était là pour nous régaler et j’avais trouvé évidemment le concept super. 

Lors de ce lancement matinal à la galerie-boutique Bref!


Par comparaison, nous avions testé il y a maintenant presque un an, le service de Lescurier. C’est une boulangerie qui propose de livrer également des viennoiseries, du pain ou des quiches salées (pour les infos allez voir Régal matinal). 

Mais rien de comparable aux brunchs de Mathieu. Dans ce concept-là, trois brunchs sont pour le moment proposés, plus un autre spécial enfant (ou petite faim? Je ne pense pas que l’on vous demande votre âge lors de la livraison!). Vous avez évidemment la possibilité d’ajouter presque tout ce que vous trouvez dans ces différents brunchs.

À la maison, nous avons donc testé la boite québécoise, la boite française ainsi que 2 p’tit brunchs. Comme j’ai deux mangeurs de bacon j’ai ajouté du bacon à ma commande. Nous avons eu la super surprise d’avoir également une part de gâteau au chocolat, une autre tarte salée et une gaufre supplémentaire. 
Avec tout ça nous en avons eu pour le goûter et le lendemain matin.

Ce qui a été le plus apprécié : la boite québécoise à 100%. Pour les autres boites, nous avons finalement préféré les gaufres aux crêpes. Elles étaient trop sucrées pour nous et un peu épaisses. Cependant, c’est une question de goût à ce niveau-là. Le reste était également très bon. (Ma gourmandise : le tiramisu et le jus frais!)




Une partie de la boite québécoise


Nous n’avons pas encore testé le croissant aux amandes, la tarte tatin et le smoothie. Mais comme je compte bien renouveler l’expérience…

Concernant les boissons, cela ne nous intéresse pas, nous préférons les faire à la maison! Ce qui est également à ajouter à la maison (selon votre faim et vos envies) : les œufs!
Et pour les plus « capricieux » on peut également se créer soi-même sa boite à lunch. 

Côté coût, cela nous est revenu à une sortie familiale au restaurant. Mais le plaisir de rester en pyjama, de regarder un film ou de simplement prendre son temps et ne pas stresser parce que finalement Ulysse préfère jouer avec ses jouets… n’est pas comparable !

Et finalement les enfants ont été plus que ravis de leurs tatouages made in Québec!
 PSSSIIITTT: Mathieu et son équipe sont en pleine levée de fonds ici!

21.2.17

Une petite sortie de couple

Un peu avant la Saint Valentin, une amie m'appelle en me disant qu'elle était libre pour nous garder les monstres enfants. Ni une, ni deux, nous en avons profité pour honorer un cadeau que mes collègues de boulot nous avaient fait. Ça tombait plutôt bien car le restaurant choisi était proche de la maison et qu'il faisait particulièrement froid ce soir là.
Il s'agit du restaurant Aux Lilas, dont les spécialités libanaises nous faisaient de l’œil depuis un certain temps! Mais avec les enfants nous étions moins tentés. Cependant après en avoir discuté avec la patronne, les enfants sont au contraires les bienvenus. Il faudra donc que l'on revienne!

Pour notre repas en tête à tête tout était parfait.
Le restaurant est petit, cosy et nous avons pu nous mettre à l'écart ce soir-là, histoire de vraiment profiter d'un moment pour nous deux.
Après avoir parlé des enfants, nous avons rapidement pu parler d'autres choses et nous avons surtout apprécié le repas. Tout est frais, les portions sont parfaites et c'est la patronne et sa sœur qui s'occupent de l’accueil, du service et de la cuisine.
Le service était simple et impeccable. Si vous avez des questions, il ne faut vraiment pas hésiter, nous n'avions pas vraiment besoin d'aide mais comme Charles est libanais, il y eut de beaux échanges culturels!

Voilà une partie de notre choix de menu, le tazka royale:


J'ai ajouté le BABA GHANNOUGE à notre service
 Et en dessert nous avons pu goûter aux traditionnels baqlawa et mouhallabiya. D'ordinaire je desteste ce flan, mais celui ci est tout simplement à tomber! La patronne nous les a généreusement offert d'ailleurs!



Une petite menthe pour digérer le tout!
Le plus: leur service traiteur, histoire de pouvoir reproduire l'ambiance à la maison!
Le restaurant se situe sur l'avenue du Parc, vous trouverez leurs coordonnées dans le lien au début de l'article.

9.2.17

2 zans!


Waouh tu as eu 2 ans bonhomme!

J’ai du mal à la croire, mais les années avec toi défilent tellement vite. Bon tu te rendras compte que je radote la même chose à chacun des anniversaires de mes enfants!

2 ans c’est quand même pas si long, mais tu nous as déjà montré un aperçu de ce que tu deviendras d’ici quelques années alors je préfère te mettre en garde tout de suite fiston :

  • Non définitivement, embêter les filles ne sert pas à grand-chose, et je te prierai de ne plus tirer les cheveux de ta sœur qui s’obstine à les garder très longs. Sois sympa ou je te ferais la même coupe que tous les fils de Céline Dion!
crédit photo: ici
  •    Draguer dans les transports en commun peut s’avérer dangereux à la longue. Restes-en au classique garderie / école pour le moment (tu m’épargneras quelques nuits blanches également).
  • Se rouler par terre en hurlant ne marche pas franchement bien pour le moment, mais promis je t’emmènerai voir ton premier concert de rock et tu pourras retenter l’expérience avec plus de succès! (Évidemment je serais 5 mètres 2 mètres plus loin, promis!)

  •  Même conseil que pour tes hurlements hebdomadaires.
  •  Oui je sais que tu veux faire tout, tout seul! Mais laisse-moi encore un peu t’aider car d’ici 10 ans tu risques de te retrouver à faire effectivement beaucoup de choses, seul : ménage, vaisselle, se laver, etc… Et je pense que tu aimeras moins ça.
  • Comme tu as déjà trouvé ton pénis et que tu te marre en pétant, je pense que ton adolescence risque d’être comme la majorité des garçons! Merci!  Et oui tu pourras continuer à jouer avec les jeux de ta sœur, te faire peindre les ongles tout en hurlant camion!
  •  Sincèrement chéri j’espère que tu vas arrêter d’ici quelques années avec cette obsession pour les pompiers et les autobus, c’est lassant! Et puis tu te rendras vite compte que tu risques le mal des transports et que les pompiers ne font pas un si super et excitant métier!
  •  Dormir étant encore une option pour toi, tu risques de moins apprécier mes réveils matinaux. Encore une fois, tu devrais en profitez, mon petit doigt me dit que tu vas trouver ça dur!
  •  Saches avant tout que le premier cœur d’une fille que tu as su conquérir est le mien en me répétant un beau Je t’aime et bonne nuit maman l’autre soir. Oui il suffit de peu pour combler une fille (les meilleurs cela va sans dire), alors ne te fais pas avoir.
  • Oui on sait que tu as besoin de te défouler et on réfléchit déjà au différent type de sports pour toi. Mais tu peux déjà faire une croix sur le hockey, ton père et moi refusons de nous lever toutes les fins de semaine à 5h du mat’!
  •  Tu aurais fait un super grand frère, mais je suis également sûr que tu feras un chouette petit frère… Si tu retiens le point 1 et que tu ne t’incruste pas dans sa chambre sans sa permission ;)

 On t’aime chouchou d’amour (promis je ne t’appellerai pas comme ça devant tes copains!)


2.2.17

Les voyages forment la jeunesse...à ce qu'il paraît! Partie 2



Commencez par la 1ère partie! 

Le temps d’attente à Paris n’a pas été trop dur car des amies avaient décidé de nous rejoindre. Les enfants se sont endormis au moment du repas de midi, le plus dur a été de remuer Océane pour reprendre le 2ème avion qui nous amenait à l’île Maurice. 11h30 de vol nous attendait… sans écrans (!) dû à une panne sur Air Mauritus… aaarggg… Ce fut le vol le plus dur, même si nous étions très bien placés (personne devant nous, et nous étions sur une rangée de 2 sièges). On était tellement à l’aise que c’est aussi à ce moment-là que j’ai pu déballer les jeux et les livres. Comme la panne d’écran nous a affecté durant tout le vol, il a fallu que je négocie sévère avec Océane pour qu’elle dorme, tout simplement, et que j’assomme Ulysse au passage pour qu’il daigne dormir également… Bonjour le décalage horaire! Évidemment comme il ne dort pas 11 heurs d’affilé, il a fallu broder, marcher, le tout en emmerdant probablement l’avion en entier!

De mon côté je devais gérer ma propre fatigue et mon hygiène corporelle qui commençait à être douteuse…En fait nos corps commençaient à puer. Parce que le débarbouillage dans les aéroports, le changement de vêtements durant l’escale, ça ne fait qu’illusion! 

Lorsqu’enfin nous avons débarqué à l’île Maurice pour notre dernière escale, les enfants ont quand même été sympa de réagir en faisant de grand Wahouuu. Les voir émerveillés devant la végétation, ça valait bien ces longues heures d’avion. Si jamais vous deviez reproduire notre plan de vol, je vous conseille de sortir prendre l’air à ce moment-là. Chose que je n’ai pas eu envie de faire, mais qui nous aurait fait le plus grand bien. Je suis donc allée me coincer dans la salle d’attente avec deux enfants surexcités qui avaient faim, soif, mais surtout pas de ce que j’avais pris! De plus l’île Maurice ayant sa propre monnaie, il a fallu que je fasse plusieurs comptoirs de restauration avant de trouver celui qui voudrait bien me prendre mes euros… 
(petite info pour les non canadiens : nos cartes Visa marchent différemment. On doit, avant le départ, prévenir notre banque de notre lieu de vacances. Et je n’avais pas voulu mentionner l’arrêt de 4heures que nous faisions à Maurice, pensant que je n’en aurais pas l’usage là-bas. Je ne pouvais pas risquer que l’on me bloque ma carte pour le reste des vacances, je ne l’ai donc pas utilisée…)

Attente à l'île Maurice



Ulysse a fini par se rendormir grâce au porte-bébé et quand je suis rentrée dans l’avion je me suis dit que j’allais enfin avoir 30 min de bonheur et de tranquillité. C’était sans compter son réveil brutal lorsque l’avion a décollé. C’est simple, il a hurlé pendant 20 min. Voilà, désolée les rares passagers! Et bonjour le mal d’oreilles !

Aéroport de Saint Denis...enfin arrivés!

Ce qui conclue notre vol aller. Le retour fut un tout petit peu plus rapide car au lieu de 3 avions que nous devions également prendre, nous avons pu faire un changement, en raison d’une annulation du vol New-York / Montréal et j’ai pu faire un presque direct en faisant Saint Denis de la Réunion / Paris / Montréal, avec un changement assez épique d’aéroports à Paris avec tous nos bagages, et le choc des températures!

Voilà, la Réunion se mérite mais ça en valait la peine!
En dehors des crises d’Ulysse, des dos cassés, des gémissements des 2, des astuces pour réussir à manger avec Ulysse et des crises dû à la fatigue, je retiendrais également les remarques qu’Océane a dites systématiquement pour chacun des avions pris, dans la classe affaire que nous traversions! C’est allé de Ça c’est pour les riches hein maman?, à Mais pourquoi ils ont plus de place eux! On pourrait pas s’arrêter là ? Ou encore, Mais pourquoi tu n’as pas pris de billets ici?
Que du bonheur les enfants! 

Un look de folie pour l'escale allée à Paris! :)