25.4.17

Élections françaises à Montréal



J’avais envie de vous raconter notre samedi d’élection à Montréal.

Pour les québécois qui n’ont pas suivi les actualités, les français étaient appelés aux urnes pour le premier tour, samedi dernier. Le second tour (pour déterminer le gagnant président) aura lieu dans moins de 15 jours.
C’était la première fois que nous votions depuis notre immigration. Il y a 5 ans, j’étais en vacances en France pendant les élections et je ne me sentais franchement pas concernée. Force est de constater que cette année je n’étais pas la seule à ressentir ce besoin, environ 57000 personnes ont voulu voter.

Le samedi, chez nous, c’est ballet pour la miss le matin. Pour ses cours, nous allons dans un centre communautaire proche du lieu du vote (lycée Français Stanislas), c’était parfait pour l’organisation. Deux jours avant, suite à la fusillade des Champs Élysées, on s’est même demandé si c’était une bonne idée de voter avec les enfants et ensemble…mais nous ne nous sommes pas laissés aller et c’est en famille que nous avons pris le bus pour nous rendre à nos rendez-vous. 

Arrivés dans le bus, premier indice : il était plein. Ça n’arrive jamais! Le samedi à 10h ce bus ne compte que 10 personnes endormies maximum (dont nous!). Un peu avant d’arriver aux abords du lieu de vote, j’aperçois une amie française dans la rue. Je lui fais signe et là elle me répond que c’est l’horreur, elle a fait 2 heures de file! Whaaaat??? Je ne m’attendais clairement pas à ça, je pensais même y faire un tour pendant le cours de danse.

On change nos plans, chéri part faire la queue et moi je vais déposer la grande. Une fois sûre qu’elle est bien à son cours, je me dis que je peux quand même tenir compagnie à chéri (sous la pluie!) et voilà que le périple commence. 2 pâtés de maisons, une file dont on n’aperçoit ni la fin, ni le début que j’ai faite entièrement, sans trouver le dit chéri. Durant mon parcours, les gens me hèlent gentiment et en bavardant et en rigolant, je cherche mon mari, je ne suis pas perdue, je comprends qu’il y a une file spéciale poussettes/familles. À ce moment-là, le téléphone sonne et c’est lui qui découragé était revenu au cours de danse pour attendre au chaud. Je lui parle de la file spéciale et on décide que j’irais attendre là-bas en attendant qu’il récupère Océane (¾ d’heures se sont déjà passées, le cours va se finir bientôt). 

Me voilà avec Ulysse et sa précieuse poussette commencer la file. 25 min plus tard, j’avais fait 4 mètres et la famille s’est finalement retrouvée! Et la pluie a décidée de faire une petite pause. Arrivés devant les portes on se rend compte que nous devons emprunter un ascenseur conçu pour 2 poussettes maximum et peut être 4 -5 adultes. Ascenseur qui n’est utilisé que pour la descente. Pour la remontée, on se débrouillera avec les escaliers. La poussette d’Ulysse n’étant pas la plus lourde, je plains les autres!

Arrivés au chaud après 45 min, nous sommes de nouveau séparés par nos noms de famille, on fait apparemment des envieux avec nos poussettes et je propose à certains d’en louer. Bref c’est bon enfant et heureusement. Allez voter en râlant ce n’est pas agréable! 

Océane décide d’aller voir ce qui se passe dans l’isoloir avec son papa et moi je traine la poussette avec un endormi dedans (une chance!). Manque de pot je dois refaire le chemin inverse quand j’ai fini mon devoir, car l’une de nos amies m’avait désigné pour sa procuration. Comme son nom de famille ne contient pas la même lettre que le mien, je me retrouve ailleurs. Là-bas, une femme manque de s’évanouir à cause de l’attente, elle a mal aux genoux, se plaint, etc. Et je commence à me rendre compte de l’enfer que certains ont dû vivre. 

Rien dans l’organisation ne laissez penser qu’une file différente avait été aménagée, aucune ou très peu d’indications de la part des bénévoles présents. Et aucuns panneaux indicateurs de la part du consulat. Bref, je vous laisse lire les différents articles de journaux, mais les français n’ont pas été contents de cette organisation. En espérant que ce soit mieux au deuxième tour.

Nous on s’est consolés le soir même par l’inauguration de la saison des barbecues!

Vous voulez savoir comment on vote en France? Cliquez ici
Pour un comparatif France-Québec c’est .
Pour lire d’autres témoignages c’est ici! Ou Si vous en connaissez d’autres, je suis preneuse!

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Bah dit donc... Nous on n'a pas vécu cet enfer. Bravo pour votre patience!
Julie